web analytics

Newsletter Q+ N°72


View this email in your browser

Quinquagenius et +

Pour les 50 ans et +
(et ceux qui ne les détestent pas…)

LE TEXTE EST TROP PETIT ?
TOURNEZ VOTRE MOBILE À L’HORIZONTALE EN MODE PAYSAGE.
ÇA REMPLACE LES LUNETTES…
  🤓

Facebook

Website

Sur notre groupe Facebook, quelqu’un a proposé une définition de la vieillesse que j’ai trouvée très pertinente. Je vous la soumets…
“C’est quand il est trop difficile de voir son image dans un miroir, tellement elle ne correspond pas à l’idée que l’on de fait de nous-même…”

Cher Q+,

Tout d’abord, je te présente mes excuses pour la manière dont “Quinquaboudin”, le robot qui m’aide à trouver des articles pertinents vient de s’adresser à toi. C’est une intelligence artificielle et le savoir-vivre lui est… étranger. Si tu veux savoir comment je l’ai rencontré il suffit de cliquer ici.

Je me permets de te tutoyer car, quelque soit ton âge, nous sommes ici parce que tous concernés, d’une manière ou d’une autre, par les problèmes que pose le vieillissement.  En particulier par ce regard dévalorisant nommé âgisme, que j’appelle (peut-être un peu abusivement) « Le dernier racisme ayant pignon sur rue ». Plus on avance en âge plus on compte à peu près autant qu’une vieille serpillère.
Or, sais-tu que depuis 2015, les seniors de 50 ans et plus assurent plus de la moitié des dépenses (52 %) de la consommation en France ? (INSEE, enquête Budget des familles, calculs CRÉDOC) :
Et pour les plus importants:

  • santé : 64 %,
  • alimentation : 60 %
  • équipement de maison : 58 %.
  • loisirs : 57 %,
  • assurance : 56 %

Tu vois, on est un rouage essentiel de notre économie! Pourtant, on a bien compris à la faveur de la crise Covid que nous venons de traverser que nous ne sommes pas exactement la 1ere préoccupation des pouvoirs publics.
Pour obtenir un changement des mentalités, nous ne pouvons compter que sur nous. 

Si nous voulons œuvrer utilement pour que cela cesse ( ou tout du moins s’arrange) il nous faut d’une part bien disséquer les tenants et aboutissants de l’ostracisme que nous subissons et d’autre part être assez « forts » pour imposer un changement.
C’est un peu le but de cette Newsletter. Vous informer, vous faire prendre conscience que vous n’êtes pas une vieille serpillère et vous donner envie de vous regrouper en dehors de toutes tendances politiques, avec comme unique critère la défense des 50 ans et +.
Le jour ou nous serons 40 000 nous pourrons entamer quelque chose. Mais pour le moment, nous ne sommes que 4000.
Alors un petit effort, chacun recrute 10 amis et hop! A l’attaque! 😀

Parce que…

En commençant par faire comprendre aux plus jeunes qu’ils ne sont pas du tout à l’abri de l’âgisme.

Car que peut-il leur arriver de mieux que d’atteindre l’âge fatidique de la vieille serpillère? Et en attendant, qu’ils ne se croient pas à l’abri! Même les Quadras sont touchés…
En effet, dans certains domaines, cette dépréciation commence très tôt. Le monde de l’entreprise n’est pas tendre envers ses aînés. En témoigne cette frontière invisible qui considère tout salarié comme senior dès… 45 ans ! Une aberration alors que la société vieillit et que l’on aura bientôt une majorité de travailleurs âgés de 50 ans et plus !
Cet article explique très bien le phénomène et surtout en quoi il est devenu absurde de faire des Seniors une catégorie à part car la démographie va, qu’on le veuille ou non, nous obliger à repenser notre rapport à l’âge. »

Le lundi 16 mars, Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, évoquait sur France Inter l’hypothèse de tris de patients en service de réanimation en en parlant au conditionnel, comme d’un éventuel drame : « Ce serait catastrophique qu’on en arrive à trier des personnes, nos proches, en disant on ne peut plus prendre cette personne en réanimation parce qu’il n’y a plus de place »

Et catastrophique ce le fut !
Cet article de Marianne intitulé “Des personnes âgées auraient probablement pu être sauvées” : le refus d’hospitalisation de résidents d’Ehpad, dernier tabou du Covid rend parfaitement et malheureusement compte de ce qu’a été la situation.
(Pour prouver ses dires, Marianne dit avoir en sa possession un document qui émane de l’équipe de l’hôpital de Longjumeau en Essonne, montrant qu’au plus fort de la crise, l’unique donnée de l’âge a pu être déterminante, plus particulièrement concernant les services de réanimation.)
Force est de constater que le Journal n’a pas été attaqué pour cette publication…

Le drame couvait depuis un  moment d’ailleurs. Au mois de Janvier déjà, Agnès Hartemann, chef du service diabétologie de la Pitié-Salpêtrière était l’une des 1200 médecins qui ont choisi de démissionner de leurs responsabilités administratives pour alerter sur le manque tragique de moyens à l’hôpital public.

A cette occasion, elle faisait une courte déclaration sur la triste réalité de l’hôpital public à travers un témoignage édifiant, ému et très émouvant que je vous recommande de regarder.

Et puis le 26 Mai, j’ai lu « 56 Témoignages sur le Tri » accompagnés de ce terrible document émanant de l’hôpital de Perpignan, classant les patients à sauver en “morts acceptables” ou “morts inacceptables” (Pour mieux le lire, il suffit de cliquer dessus)

Il y a bien sûr une logique d’efficacité à ce genre de consignes. Que je comprends : puisque nous n’avons pas assez de places pour sauver tout le monde, essayons de sauver les plus sauvables. Mais la voir « noir sur blanc », avec en prime des jolies « patates » pour bien se faire comprendre… Brrr
Et Brrr les témoignages, poignants toujours, révoltants souvent de l’article qui commence par : « Des centaines, peut-être des milliers de personnes sont mortes sans la moindre prise en charge médicale thérapeutique et réanimatoire, refusées des hôpitaux et des services de réanimation saturés, en Ephad et à domicile. Ce tri s’est fait, dans la Région Parisienne et le Grand Est notamment, aux mois de mars et avril 2020, sur recommandations de l’Ars Île-de-France, à la demande du gouvernement, sur des bases âgistes »
Et d’autant plus Brrr qu’on comprend finalement que ce sont non seulement les services de réanimation de certains hôpitaux qui ont été fermés aux plus âgés, mais même ces hôpitaux tout courts !

D’ailleurs, emblématique d’une forme d’aveuglement français, il a fallu attendre le 2 avril pour que les décès dans les Ehpad soient pris en compte… Révélateur non? 😡

Mais je ne vais pas te laisser sur une note aussi triste cher Q+. 😍🥳
Et puisque dans Q+, il y a « plus » je te suggère la lecture rafraichissante de cet article de ELLE qui nous assure:

L’amour après 50 ans :
l’âge idéal pour « jouir sans entraves »

Au programme, « Expériences débridées et plénitude Personnelle » ou encore « Plus libres pour jouer avec leurs corps» 🐷


Chouette! Il semble bien que le titre du roman de Patrick Lapeyre, Prix Femina 2010 puisse devenir notre devise :

« La vie est brève et le désir sans fin »
Bonne semaine, n’oublie pas de transférer cette Newsletter à des amis ( Tu te souviens? Non? Ça doit être l’âge… 😂 10 par personne…😃)  et… In Old we Trust!
Jean-Paul Lilienfeld
(Le garçon dans le rond) 

 

Si vous voulez anticiper pour ne pas les avoir voici

LES 5 REGRETS LES PLUS COMMUNS
DES PERSONNES ÂGÉES

1.Les rêves qui ne se sont pas réalisés

« J’aurais aimé avoir le courage de vivre la vie que je souhaitais, pas la vie que les autres attendaient de moi »

2. Les enfants que l’on n’a pas vu grandir 

« Je n’aurais pas dû travailler si dur »

3. Les sentiments refoulés pour avoir la paix 

« J’aurais voulu avoir le courage d’exprimer mes sentiments »

4. Les amis délaissés 

«J’aurais dû rester en contact avec mes amis»

5. Le choix du bonheur 

« Je regrette de ne pas m’être laissé aller à plus de bonheur »

Une remarque? Une idée?
Une suggestion? Une envie?

Ecrivez-moi

Vous voulez voir + d’infOs en vidéO ? Cliquez ici…

Un ami très sympathique et qui a beaucoup de goût vous a transféré ce mail?
Du coup, vous mourez d’envie de vous inscrire Gratuitement à Q+?
Ou, vous voulez transférer le lien d’inscription à un ami?

C’est ici

Copyright © 2020 Quinquagenius et +, Tous droits réservés.
Vous recevez ce mail parce que vous êtes inscrits à la Newsletter Q+

Pour nous écrire:
jpl@jplilienfeld.com

Vous voulez vous désabonner? C’est possible mais on sera très tristes… 😢
 unsubscribe from this list.


Share Button

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *