web analytics

A ÉCOUTER ❤️😍 Arlette et Jean-Pierre se sont connus en maison de retraite, et se sont cachés pour se voir le soir pendant le confinement.

 

ECOUTER EN CLIQUANT EN DESSOUS  ⬇️

“Si j’ai envie de l’embrasser, je l’embrasse” : en plein confinement, deux résidents d’une maison de retraite sont tombés amoureux

Depuis le vendredi 5 juin, les résidents des Ehpad et leurs familles peuvent désormais se retrouver, sans filtre, mais toujours sans contact, pour respecter les gestes barrières. Mais la distance, Jean-Pierre et Arlette, 84 et 82 ans, ont eu bien du mal à la respecter. Et pour cause, ils sont tombés amoureux en plein confinement dans leur maison de retraite à Bonneuil-sur-Marne dans le Val-de-Marne. Sur la terrasse, on entend les éclats de rire d’Arlette, “parce qu’il plaisante, explique-t-elle à France Bleu Paris, mais il plaisante bien à bon escient, c’est ça qui me plaît en lui”.

C’est monsieur qui a fait le premier pas, un soir, il propose à madame de la raccompagner jusqu’à sa chambre. “J’ai tout de suite dit oui, raconte Arlette.  Après, il m’a dit : ‘Je crois que je vais vous accompagner tous les soirs’. Ça ne me déplaît pas donc je lui dis : ‘Qu’à cela ne tienne’, et puis voilà.” 

Visites en cachette

Et puis l’histoire d’amour commence, le confinement lui aussi avec des règles très strictes au début avec l’interdiction de quitter leur étage respectif. Elle est au deuxième, lui au premier, “alors là, le premier étage était bien gardé”. Et pourtant les amoureux ont réussi à se voir en cachette. “On triche !”, lance Arlette le sourire aux lèvres.

On ne peut pas tout vous dire, mais on attendait que ce soit le soir. On parlait tous les deux. Moi, je racontais un petit peu ma vie, et lui pareil.Arlette, 82 ansà France Bleu Paris

Ils se sont parlé, pendant des heures, de tout et de rien. “Quand on trouve quelqu’un avec qui parler, c’est quand même agréable, explique Jean-Pierre, plutôt que de rester dans son coin, et puis de ronger son frein en pensant à différentes choses, c’est quand même mieux.”

Et quand ils se retrouvent tous les deux, Jean-Pierre et Arlette laisse tomber les masques. “Si j’ai envie de l’embrasser, je l’embrasse, déclare Arlette. Je m’en fous du reste du monde, c’est tout.”

Source Avec France Bleu Paris, franceinfo

Share Button

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *