web analytics

Grand-Bretagne : Le Président du comité de surveillance de l’essai Recovery pas convaincu par l’étude du Lancet

Professeur Peter Horby, Professeur Martin Landray
Coprésidents de l’essai Recovry
Département de la santé publique de Nuffield
Oxford
24 mai 2020

Chers Peter et Martin,

Essai RECOVERY Rapport du président du DMC

À la lumière de la réponse de la MHRA à ma lettre, j’ai organisé un réexamen urgent par l’ensemble des données sur la sécurité et l’efficacité qui étaient disponibles à 12h22 le 23 mai, pour les 10 680 patients randomisés.
Le comité a examiné les preuves externes de l’étude d’observation non randomisée (Mehra et al. Lancet 22 mai 2020) et les preuves de l’essai RECOVERY sur les effets de l’hydroxychloroquine sur la mortalité des patients admis à l’hôpital avec le COVID-19.
Nous n’avons vu aucune raison valable de suspendre le recrutement pour des raisons de sécurité. En particulier, nous avons constaté que le rapport de risque pour la mortalité à 28 jours (notre principal résultat) dans les données actuelles de RECOVERY diffère de manière significative (à 2p=0,01) à la HR de 1,335 de l’évaluation non randomisée rapportée parMehra et al.
Le Comité recommande donc que le procès se poursuive sans interruption jusqu’à la prochaine réunion de la commission plénière qui est prévue pour le 28 mai

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments distingués.

Professeur Peter Sandercock, MA, DM, FRCPE, FESO, FWSO
Professeur émérite de neurologie médicale, Centre for Clinical Brain Sciences
Président de l’essai RECOVERY DMC
Cc Membres du DMC, bureau de l’essai RECOVERY, MHRA

Et voici le fac-simile de la lettre

Share Button

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *