web analytics

La « route solaire » inaugurée en grande pompe par Ségolène Royal en Normandie le 22 décembre 2016 est un désastre financier.

On allait voir ce qu’on allait voir, elle allait en faire construire 1000 km ! Le monde entier nous regardait avec admiration!
Et bien la catastrophe est même pire qu’anticipée car les « experts » se sont trompés sur la production prévue d’électricité. Elle n’est pas de 767 kWh par jour en moyenne mais de seulement 409 kWh (soit tout de même presque deux fois moins…).

Cette surface a donc produit 150 mégawattheures (MWh) d’électricité sur un an.

Les 2800 m2 constituant le kilomètre de « route solaire » normande ont coûté 5 M€ hors taxes au contribuable français, soit près de 1800 € / m2 (contre 60 € / m2 pour l’asphalte).

Pour information, la même route solaire chinoise coûte presque quatre fois moins cher (environ 420 € / m2). Dans ces conditions, espérer exporter cette technologie relève du rêve.

Le coût d’achat sur le marché de l’électricité étant d’environ 40 € / MWh, la valeur de cette production ressort à 6000 € par an soit environ 0,01% de rendement sur investissement…

Si la durée de vie de cette portion de route solaire est de 10 ans, elle délivrera au total 1500 MWh ce qui correspond à 3400 €/MWh (85 fois le prix du marché !).

On ne peut pas lui reprocher un manque de constance. Tout ce qu’elle touche est une catastrophitude!

Share Button

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *