web analytics

Méfiante, Sabrina avait dissimulé un dictaphone dans ses sous-vêtements pendant l’entretien…

En juin 2014, un tract apparaît sur les murs de la ville. Intitulé “J’attire votre attention”, il fait état des antécédents judiciaires de la jeune femme : elle a été “condamnée, dans le passé, pour avoir séquestré et violenté une femme enceinte de six mois”. Le texte enchaîne sur le CV de son compagnon, Jean-Christophe Soumbou, un membre du Gang des barbares incarcéré pour le meurtre d’Ilan Halimi. A la mairie, ce tract fait l’effet d’une bombe.

Tout le monde cherche à savoir qui est le corbeau. Sabrina, l’une des adjointes au maire chargée de la petite enfance, est suspectée. Christian Bartholmé, premier adjoint au maire et directeur de cabinet de Jean-Christophe Lagarde, la convoque dans son bureau pour s’expliquer. A ses côtés, trois hommes : Kianoush Moghadam, ancien attaché parlementaire de Jean-Christophe Lagarde, Ramdan Ould-Ahmed, ancien président de l’association Phoenix, et Jonathan Berrebi, responsable de l’office HLM. L’entretien ressemble à un mauvais polar.

Share Button

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *