web analytics

EDWY PLENEL, LA PAILLE ISRAÉLIENNE ET LA POUTRE IRANIENNE

On pourrait naïvement s’étonner de ce qu’au moment où l’Iran envoyait des missiles sur Israël depuis des bases militaires en Syrie, Edwy Plenel, la perruque la plus humaniste du PAF (mais en porte-t-il une d’ailleurs ? Cette question essentielle me taraude depuis longtemps), dénonce « l’aventurisme militaire de Netanyahou ».

On pourrait naïvement s’étonner de ce qu’en dépit de l’aveu même de Salah al-Bardawil, haut cadre du Hamas, sur une chaîne de TV Palestinienne le 16  mai – «  Cinquante des martyrs étaient du Hamas, et 12 faisaient partie du reste de la population… et pour les martyrs d’avant au moins 50 % étaient de chez nous » –, Edwy puisse twitter le 17 Mai : «  Le massacre des manifestants désarmés à Gaza symbolise l’affaiblissement d’Israël face à une nouvelle génération de Palestiniens qui met en avant la non-violence… »

On pourrait…

Mais ce serait oublier un certain nombre de faits graves et concordants qui ont meurtri l’âme de ce forçat de l’équité. Il est bien connu qu’Israël organise des concours de caricatures antimusulmanes patronnées par son ministère de la Culture. Et le racisme hérisse la perruque assoiffée de vérité. (Mais en a-t-il une ou pas ?!!!)

Il est bien connu qu’en Israël des femmes luttent vaillamment contre le port obligatoire du foulard, se faisant parfois tabasser pour cela.
Que les journalistes israéliens qui dénoncent à visage découvert la corruption et les discriminations sont emprisonnés, voire assassinés.
Alors qu’en Iran, modèle de démocratie, l’ancien ayatollah Ehoud Olmert a été condamné pour corruption. Et par un juge juif de surcroît !
D’ailleurs, n’est-ce pas en Iran que l’actuel Guide suprême voit une procédure pour corruption lui pendre au nez ?
Enfin, Israël n’a-t-il pas scandaleusement clamé à plusieurs reprises qu’il voulait « rayer l’Iran de la carte » ?

Comment ne pas soutenir, dès lors, l’Iran qui tente de se protéger, y compris préventivement, en s’installant en Syrie, en armant le Hamas et le Hezbollah ?
Et, surtout, comment oublier qu’Israël pend des gens en place publique ?

Mais oui ! Aucune association humaniste ne s’en indigne dans les rues françaises, elles sont trop occupées à défiler contre l’annexion par le Maroc du Sahara occidental, territoire grand comme la moitié de la France, à la frontière duquel le colon marocain a construit un mur de 2 720 km.
Mur autour duquel une « zone tampon » a été établie grâce à la présence de mines antipersonnel, dont le nombre estimé varie de 200 000 à plusieurs millions. L’ONU a comptabilisé 35 types de mines antipersonnel et 21 types de mines antichars.
C’est bien cette variété, comme ça on est sûr de ne pas s’ennuyer, de ne pas se lasser…
Et puis ça évite aux Sahraouis de songer à une « pacifique marche du retour » ou de s’approcher de la clôture pour faire des trous dedans, histoire de pouvoir s’infiltrer en territoire marocain.
Ça évite aussi les tunnels qui présenteraient le risque, à la faveur de leur percement, de faire bouger, donc exploser, une de ces fameuses mines. Ne pas ennuyer l’ennemi et lui éviter d’être « éparpillé par petits bouts façon puzzle »… On ne peut que saluer le souci humanitaire du commandeur des croyants.

Remercions Edwy, qui a déjà tant à faire avec ce mur de la honte, de prendre le temps de nous alerter sur ces pendaisons israéliennes.

Croyez-vous qu’il ignore qu’Hassan Afshar avait 17 ans lorsqu’il a été accusé d’avoir eu des relations sexuelles avec un autre jeune garçon ? Et qu’il a été pendu pour cela en juillet 2016 ?
Ah ben oui, les Israéliens, ils sont pas très détendus côté sexe… C’est pas chez eux qu’il y aurait une Gay Pride, comme celle de Téhéran.

Soyons juste, le père du partenaire d’Hassan avait porté plainte pour le viol de son fils, alors qu’Hassan soutenait qu’il était non seulement consentant, mais qu’ils avaient joyeusement fait ce genre de galipettes un paquet de fois avant de se faire prendre. Et qu’en plus, son partenaire avait même déjà eu d’autres relations sexuelles gay avant lui.
Faut dire que si son grand ado de fiston avait également déclaré : « Ah non, c’est pas un viol, je suis pédé moi aussi, j’étais amoureux d’Hassan et en plus, j’adore me faire enculer », il aurait également risqué la peine capitale.

Car en Israël, « le partenaire “passif” de relations anales entre hommes sera en effet condamné à la peine de mort s’il est consentant ». Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Amnesty International, repris par L’Obs. Quant au partenaire “actif”, il sera condamné à mort uniquement s’il est marié, ou s’il n’est pas musulman et que le partenaire passif l’est.
Si l’acte sexuel est considéré comme non consenti, le partenaire “actif” est condamné à mort, alors que le partenaire “passif” est exempt de sanctions et traité comme une victime. »

Ce qui fait que quand tu te fais gauler, t’as vraiment intérêt à dire que tu te faisais sodomiser à l’insu de ton plein gré.

C’est bien parce que Monsieur Edwy est le défenseur patenté de toutes les libertés, l’adversaire autoproclamé de toutes les oppressions, qu’il ne peut faire autrement que de soutenir l’Iran et de demander à cor et à cri aux responsables des pays démocratiques qu’ils exigent que la république judaïque d’Israël abolisse à jamais la peine de mort, accorde la liberté vestimentaire, de culte et d’expression, ainsi que l’égalité entre les hommes et les femmes dans tous les domaines.

Comment dès lors ne pas comprendre et même soutenir les tweets de Plenel ?

Rappelons que cet homme de conviction est l’un des rares, après le massacre des athlètes israéliens aux Jeux olympiques de Munich en 1972, à avoir eu le courage d’écrire :
« L’action de Septembre Noir a fait éclater la mascarade olympique, a bouleversé les arrangements à l’amiable que les réactionnaires arabes s’apprêtaient à conclure avec Israël. […] Aucun révolutionnaire ne peut se désolidariser de Septembre Noir. Nous devons défendre inconditionnellement face à la répression les militants de cette organisation  »

Propos qu’il a regretté plutôt mollement en affirmant, près d’un demi-siècle après, qu’il les « récusait »…

Je ne suis pas sûr qu’Edwy porte une perruque, mais je suis certain qu’il a un sacré toupet !

Chronique parue dans Causeur de Juin 2018.

Share Button

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Une pensée sur “EDWY PLENEL, LA PAILLE ISRAÉLIENNE ET LA POUTRE IRANIENNE

  • 19 juin 2018 à 17 h 54 min
    Permalink

    Plenel est un grand bourgeois des beaux quartiers ( le latin le plus cher ) qui fait partie integrante du systeme qui controle le pays , il est le revolutionnaire ” de service ” toujours pret a rendre des services , surtout quand ils sont bien remunerés , et qu ils peux s exonerer des taxes qui ecrasent les pauvres français moyens

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *