web analytics

TERRORISTES, VOUS N’AUREZ PAS MON « N »

Charlie-Hebdo, l’Hyper Cacher, le Batacla , ice, u prêtre égorgé à Sai t-Étie e-du-Rouvray, le Louvre, Orly, les Champs-Élysées, mais e soyos pas cocardiers  : Borough Market, Westmi ster, Ma chester, Bruxelles, Stockholm, Mu ich, Asbach, Berli , liste o exhaustive… Et puis der ièreme t Barcelo e, Cabrils, Wuppertal, Sourgout et Turku. La Fi la de mai te a t !

Si vous m’avez lu jusqu’ici vous devez trouver ma pensée obscure. En dépit de mon éducation occidentalo-coupable, je dois donc me résoudre à admettre l’évidence : pour me faire comprendre, je ne peux écrire sans « N ».

« Vous n’aurez pas ma haine », écrivait le mari d’une victime du Bataclan. Et le monde de s’émerveiller de tant de sagesse face au malheur, de tant de grandeur face à l’horreur.

«  Vous n’aurez pas ma haine  », reprenait le compagnon du policier tué sur les ChampsÉlysées. Et boucles des chaînes d’info sur tant de noblesse d’esprit. Comme si, pour lutter contre la barbarie, il suffisait d’afficher ostensiblement son attachement aux valeurs humanistes. Comme si les Américains nous avaient libérés en tendant la joue gauche. Comme si le mur de Berlin était tombé à force de bisous. Mais quel meilleur onguent à sa lâcheté que de se gargariser de ces déclarations lénifiantes  ? (dont les auteurs dans une incommensurable peine ne sont pas mes cibles  ; chacun fait comme il peut avec son chagrin.) Quel meilleur paravent à ses insuffisances chroniques que l’armure de douleur sublimée de ces victimes réelles  ? Et que disent donc nos tartuffes adeptes du « cause à effet  », de l’explication sociologico-misérabiliste – pas de l’excuse, hein. Ah non ! Ne vous méprenez pas  ! On vous explique, parce que vous êtes un peu bêtes à toujours vouloir que ce que vous constatez soit le réel, alors que le réel n’est qu’un mirage façonné à travers votre perception pervertie par les pouvoirs souterrains, que vous êtes décidément trop benêts pour avoir débusqué, pendant que nous, Jean Moulin du xxie siècle, grands résistants de derrière nos ordinateurs, Brigades internationales 2.0 du risque virtuel dont seul notre avatar risque de pâtir, nous échinons à éreinter ce prêt-à-penser qu’il faut vraiment être un sans-dents pour avaler, bref je m’égare… la Finlande. Oui, la Finlande dont on essaie de vous faire croire qu’elle est innocente, la Finlande qui n’a jamais colonisé personne serait donc aux terroristes djihadistes ce que les Français innocents furent aux juifs assassinés à Copernic. Que nenni !

Encore une fois, on vous berne tas de bouseux !

La Finlande participe aux activités de formation de l’opération Inherent Resolve (l’opération militaire américaine menée dans le cadre de la coalition arabo-occidentale en Irak et en Syrie) depuis août. Quelque 50 soldats finlandais forment actuellement des combattants peshmergas dans la région kurde située au nord de l’Irak. À ce jour, ils ont formé environ 1  500  combattants. De plus, depuis le début de l’offensive en octobre  2016, les chirurgiens finlandais ont aidé à soigner plus de 500 patients blessés. Certes la Finlande n’a pas de passé colonial humiliant, mais vous voyez bien que ce pays n’est pas blanc-bleu, contrairement à ce que voudrait faire croire son drapeau… D’ailleurs… STOOOP !!! Je ne peux plus entendre ces explications historicosociologico-foireuses. Ces fantômes de la colonisation qui nous reviendraient en boomerang, justice immanente, mixée de conflit israélopalestinien à l’origine de tous les déséquilibres du monde et surtout des déséquilibrés qui sévissent. Car qui a colonisé à tour de bras dès sa création sinon l’islam ?

Qui a génocidé physiquement et culturellement les Amazighs, les Berbères et tant d’autres  ? Qui a mené une traite arabo-musulmane des Africains et l’a poursuivie bien après que les Occidentaux se sont rendu compte de l’horreur de ce que leurs aïeux trouvaient normal ? Qui la poursuit encore de nos jours en Libye, en Irak, raflant les candidats noirs à l’émigration qui ont le malheur de passer par ces pays ? Lorsque pendant des siècles, l’Empire ottoman colonisait, maltraitait ses administrés, lorsque la Turquie a massacré les Arméniens, annexé Chypre, lorsque le Maroc a annexé le Sahara occidental, c’était à cause de George Bush père ou de George Bush fils ? Ces doctrines de conversion et d’expansion appliquée à la lettre par une religion née en Arabie, minuscule territoire, rapidement étendue sur plusieurs continents, qui professait la conquête par l’épée et « la soumission ou la mort », sont-elles le résultat de traumatismes infligés plutôt par Trump ou plutôt par Poutine ? Pourquoi le christianisme devrait-il se repentir éternellement de son passé expansionniste et criminel, tandis que l’islam ne serait victime que de l’Occident ?

Les légendes d’un temps béni où un islam des Lumières, tolérant et paternel, faisait cohabiter en paix les trois religions du livre sont-elles raccord avec la missive du sultan du Maroc Moulay Abd-er-Rahman adressée en 1842 au consul de France à Tanger ?

«  Les juifs de notre pays fortuné ont reçu des garanties (“mu’ahidun”) dont ils bénéficient moyennant les conditions imposées par notre loi religieuse aux gens qui jouissent de la protection (“dhimma”). Si les juifs respectent ces conditions, notre loi défend de verser leur sang et ordonne de respecter leurs biens, mais s’ils violent une seule condition, notre loi bénie permet de verser leur sang et de prendre leurs biens. Notre religion glorieuse ne leur attribue que les marques de l’avilissement et de l’abaissement ; aussi le seul fait pour un juif d’élever la voix contre un musulman constitue une violation des conditions de la protection. Si chez vous (en France) ils sont vos égaux en tout, s’ils sont assimilés à vous, c’est très bien dans votre pays, mais pas dans le nôtre. »

Vous pensez que cette humaniste disposition d’esprit vis-à-vis des juifs est plutôt due à la création de l’État d’Israël en 1948 ou aux implantations en Cisjordanie après 1967  ? Au sionisme, en tout cas, c’est une évidence, même si, en 1842, Theodor Herzl n’avait pas tout à fait terminé de le penser puisqu’il avait « – 18 ans ». Que dirait-on si Emmanuel Macron affirmait : «  Notre glorieuse République n’attribue aux musulmans que les marques de l’avilissement et de l’abaissement… » ? Inacceptable ! Et d’ailleurs impensable.

C’est cependant ce que les juifs des pays musulmans ont dû endurer pendant treize siècles. Et les événements actuels du Moyen-Orient fournissent la preuve que le sort des chrétiens n’est pas beaucoup plus enviable que celui des juifs… dès qu’il n’y a plus de juifs à se mettre sous la main. De tout temps, l’islam «  à la lettre » a été le guide spirituel, le mode d’emploi de régimes expansionnistes, colonisateurs, fascistes et racistes pratiquant l’apartheid et le pratiquant encore aujourd’hui pour certains. La haine n’était jusqu’ici qu’une réaction naturelle à la barbarie aveugle aussi mécanique que l’adrénaline l’est au stress, dont les indignés de salon voudraient priver les victimes.

J’ai bien peur qu’elle ne devienne un devoir.

En tous cas, En tous cas, chers islamistes, la mienne, vous l’avez. •

septembre 2017 Causeur N°49

Share Button

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *